Miro et Majorque

Miro

En 1956, Joan Miro s’installe définitivement à Majorque avec son épouse Pilar Juncosa. Un retour aux sources pour cet artiste, moitié catalan moitié majorquin, qui passait enfant ses vacances à Soller, dans les vergers de ses aïeux. Les œuvres qu’il léguera à la ville de Palma ont été semées sur l’île.

Pourquoi Miro partit vivre à Majorque ?

Miro a Majorque dans le sang et dans le cœur. Du fait de sa mère, Dolores Ferrà, fille d’un ébéniste majorquin, et de son épouse Pilar Juncosa, également Majorquine. Rien d’étonnant qu’il décide de s’y établir.

1942 : Exil de Miro en Espagne suite à l’invasion nazie

En 1942, alors que l’Allemagne nazie envahit la France, Miro rejoint l’Espagne pour s’y installer quelques temps (un an). Ce passage aux Baléares sera décisif pour la suite de son œuvre.
A Majorque, il redécouvre les siurells, ces petites figurines naïves blanc tacheté de rouge et de vert typiques de la grande île des Baléares, et renoue avec l’inspiration Gaudi qui règne dans Palma. Là-bas il se plait à vivre comme étant seulement “le mari de Pilar” dira-t-il. Il s’isole, médite, lit, écoute avec plaisir l’orgue de la cathédrale palmesane. Il se ressource.

Siurells majorquins
Siurells majorquins – © Photo mallorcashop.net

1956 : Installation définitive de Miro à Palma

En 1956, Miro décide de s’installer définitivement à Majorque avec sa femme. Désormais fixé, il entend posséder son atelier. C’est son ami, l’architecte Josep Lluis Sert, qui imaginera et fera construire l’atelier de ses rêves. Ebloui par le lieu, le peintre s’empresse de le remplir et produit de façon frénétique. Il y peindra son célèbre triptyque Bleu I, Bleu II et Bleu III.
Pendant 30 ans, Miro sera inspiré par la lumière de l’île. Désireux de léguer à Palma un centre culturel, il fera don à la ville de ce havre de paix et d’une multitude d’œuvres dispersées à Palma et ailleurs.

Miro retouchant son Bleu II
Miro retouchant Bleu II

Où voir des œuvres de Miro à Majorque ?

Les lieux où admirer les œuvres de Miro ne manquent pas sur la grande île des Baléares. Mais dans Palma, de petites pépites sont à découvrir au cours de vos pérégrinations, telle que la fresque en mosaïque du parc del mar. Ouvrez l’œil !

La Fondation Pilar et Joan Miro

La Fondation Miro est certainement le premier endroit où découvrir des œuvres de l’artiste espagnol. Inaugurée en 1981, sa collection regroupe 157 peintures, 35 sculptures et 1031 dessins, notes et carnets, 3749 objets et 1925 œuvres graphiques inventoriée, réalisés entre 1908 et 1981.
La Fondation regroupe 3 bâtiments pour exposer ces milliers d’œuvres :

  • les 2 ateliers du peintre :
    • Son Boter, une vieille bâtisse seigneuriale majorquine
    • le Taller Sert, imaginé par Josep Lluis Sert
  • le siège de la fondation, conçu plus récemment, en 1992, par l’architecte espagnol Rafael Moneo
  • Atelier Son Boter de Miro
  • Atelier Sert de Miro
  • Intérieur d'un atelier de Miro
  • Fondation réalisée par Rafael Moneo

© Photos Fondation Pilar y Joan Miro

Adresse et horaires :
Carrer de Saridakis, 29, 07015 Palma
Parking gratuit
Du mardi au samedi 10h-18h
Dimanche 10h-15h
Fermée le lundi

Aux jardins de Marivent

A l’instar de la célèbre maison Hurlevent d’Emily Brontë, Marivent doit son nom aux éléments qu’elle domine : Mar y Vent (mer et vent).
Construite sur un pignon rocheux au bord de la mer conformément tel que l’avait dessinée son propriétaire Ioannis Saridakis, un ingénieur Grec richissime, mécène et collectionneur, la bâtisse appartient depuis 1973 à la famille royale espagnole. En 2017, la famille décide d’ouvrir gratuitement les jardins de leur demeure au public. Vous y découvrirez un parc de 9 hectares, répertoriant 40 espèces autochtones, où trônent 12 sculptures de Miro aux dimensions impressionnantes. Ces œuvres de bronze surréalistes, réalisées entre 1969 et 1981, viennent compléter la visite de la Fondation Miro à quelques pas de Marivent.

Miro, sculpture en bronze, “Personnage”
Miro, sculpture en bronze, “Totem”

Adresse et horaires :
Calle Joan Miró, 227 Cala Mayor
Du 1er mai au 30 septembre : 9h- 20h.
Du 1er octobre au 30 avril : 9h- 16h30.

Miro à la gare de Soller

La gare de Soller n’accueille d’autre train qu’un mythique “ferrocarril” en bois inauguré en 1912, ralliant Soller à Palma. Au sein de sa galerie, 35 gravures de Miro sont exposées, aux côtés de 50 céramiques de Picasso. Elles appartiennent aux séries “Gaudí” (1979) et “Lapidari” (1971). L’exposition est gratuite. Une petite boutique où vous trouverez livres, cartes postales et autres souvenirs, a également élu domicile dans l’enceinte de Can Mayol, nom de la demeure abritant la gare ferroviaire et les salles d’expo.
Pourquoi avoir choisi cet endroit comme lieu d’exposition ? Simplement parce-que l’artiste avait pour habitude de prendre le ferrocarril qui séparait la maison de ses grands-parents maternels pour se rendre à Palma.

Ferrocarril en gare de Soller
Ferrocarril en gare de Soller

Au musée Es Baluard

Es Baluard est une ancienne forteresse militaire du XVIe siècle. Devenue un musée en 2004, un bâtiment neuf lui a été annexé, offrant une vue panoramique impressionnante sur toute la baie de Palma.
Destiné à la recherche et à la diffusion de l’art des Baléares et de la Méditerranée de ces deux derniers siècles, cet espace culturel possède une collection permanente d’œuvres d’artistes tels que Picasso, Barceló, Chagall, Gauguin, Magritte, Klimt, Picabia, Anglada-Camarasa, pour ne citer qu’eux.
Une salle entière est consacrée à Miro. Vous y trouverez des œuvres moins connues et des costumes de théâtre.

Musée Es Baluard où voir des oeuvres de Miro à Majorque
Terrasse panoramique du musée Es Baluard – © Photo Diario del Viajero

Adresse et horaires :
Plaça de la Porta de Santa Catalina, 10, 07012 Palma
Du mardi au samedi – 10h-20h
Dimanche 10h-15h
Fermé le lundi

Vous aimerez aussi :

Minorque : fête de la Sant Joan à Ciutadella

rotin majorquin Souvenir des Baléares : le rotin majorquin

plantes d'intérieurPourquoi adopter des plantes d’intérieur ?

sœurs Brontë Le « pouvoir des Trois » des sœurs Brontë

Un commentaire

Commentaires fermés.