Phares des Baléares : lumière sur Majorque et Minorque

Phare des Baléares

Quoi de mieux lors d’une escapade majorquine ou à Minorque que de découvrir les points lumineux qui guident les marins au large ? Oui on vous parle bien de partir à la rencontre des phares des Baléares ! Points de vue imprenables sur la mer et ses couchers de soleil, c’est l’occasion de partir à l’aventure aux quatre coins des îles de l’archipel méditerranéen.

Majorque

A Majorque, le Consell a tracé une route des phares, longues de 285 km, reliant Capdepera à Andratx. Traversant patrimoine historique et sentiers maritimes, 8 phares sont incontournables sur cet extraordinaire itinéraire.

Phare de Capdepera

C’est l’un des phares les plus emblématiques de Majorque : le phare de Capdepera. Dressé dans un cadre naturel spectaculaire, il est possible d’apercevoir depuis les falaises, l’île Minorque quand le temps est clair.

En service depuis 1861, ce phare des Baléares est composé d’une tour circulaire à laquelle sont rattachées différentes pièces mais aussi des chansons populaires interprétées par les chorales de la région d’Artá, et le chanteur Joan Manel Serrat

Phare majorquin de Capdepera
Phare de Capdepera – Photo Anna Unplash

Phare de Porto Colom

Le phare de Porto Colom date de 1863 et possède une optique centenaire provenant du phare de Tramuntana. En 1937, il a été occupé par les Allemands pendant la guerre civile espagnole.

Situé à la pointe de Punta de ses Crestes, sa tour de 25m de haut est reconnaissable entre mille avec ses rayures noires et de blanches. Elle marque l’entrée du port naturel de Portocolom, l’une des villes côtières les plus pittoresques de l’île. Comme beaucoup d’autres phares majorquins, ce phare a été conçu par Emili Pou.

Phare de Porto Colom un des phares des Baléares rayés noir et blanc
Phare de Porto Colom

Phare de Ses Salines

C’est le premier d’Espagne à être alimenté par des panneaux solaires. Situé à l’extrême sud de l’île le phare il est chargé de surveiller le chenal qui sépare Majorque de l’archipel de Cabrera.

Ce phare abrite actuellement les installations de l’IMEDEA, à partir desquelles sont menées des études sur le littoral majorquin. Eoigné de la ville, il est possible d’observer un ciel étoilé spectaculaire en raison de la faible pollution lumineuse dans les environs.

Phare majorquin de Ses Salines
Phare de Ses Salines

Phare de Cap Blanc

Inauguré en 1863 le phare de Cap Blanc a la particularité de marquer l’une des extrémités de la baie de Palma avec le phare de Cala Figuera. Il possède l’optique la plus ancienne de tous les phares de l’île. Situé sur les falaises, vous pouvez admirer l’un des couchers de soleil les plus magiques de Majorque.

Phare des Baléares : Cap Blanc Mallorca
Phare de Cap Blanc

Phare de Porto Pi

Le phare de Porto Pi est le plus ancien phare d’Espagne encore en activité, et peut-être même du monde. Construit en 1617 et il est parfaitement conservé et a même été déclaré monument historique en 1983. Vous y trouverez un petit musée abriant une exposition sur les phares, les systèmes d’éclairage et les signaux maritimes de Majorque.

Phare de Porto Pi à l'entrée du port de Palma
Phare de Porto Pi

Phare de Cala Figuera

Le phare de Cala Figuera est chargé de surveiller l’extrémité ouest de la baie de Palma. Inauguré en 1860 il subit des modifications en 1962. Le phare doit son nom au fait qu’il est situé près de la Cala Figuera (à noter qu’il existe plusieurs criques de ce nom à Majorque). Lui aussi se pare de rayures noires et blanches mais à la manière d’un bonbon. A côté du phare, on peut voir une ancienne tour de guet du XVIe siècle, la tour de Cala Figuera appelée aussi Torre des Mular.

Pour visiter ce phare des Baléares, il faut suivre un itinéraire de randonnée qui peut commencer sur la plage de Portals Vells.

Phare de Cala Figuera un des phares des Baléares rayés noir et blanc
Phare de Cala Figuera

Phare des Cap Gros

Allumé pour la première fois en 1859, le phare d’es Cap Gros possède une fantastique vue panoramique fantastique du port et des montagnes qui l’entourent. C’est l’un des deux phares qui marquent l’entrée du port de Sóller. Sa tour divisée en cinq sections se distingue des autres phares de la même époque.

C’est le phare le plus haut Majorque, avec une hauteur de 120 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Phare de Cap Gros
Phare de Cap Gros – Photo Mariosattis Pixabay

Phare de Formentor

C’est le phare le plus connu de Majorque : le phare du Cap Formentor. Situé à l’extrême nord de l’île, c’est la dernière étape de la route spectaculaire qui longe cette terre montagneuse d’une quinzaine de kilomètres de long.

On qualifie parfois Formentor de “Fisterra majorquine“, un endroit qui donne l’impression d’entrer dans au bout du monde, avec une vue à couper le souffle. Ne manquez pas de visiter sur le chemin le mirador d’Es Colomer, qui offre l’une des vues panoramiques les plus populaires de Majorque.

Phare de Cap Formentor à Majorque
Phare de Cap Formentor

Minorque

Les phares minorquins sont presque tous rayés de noir et blanc. Tous sauf celui de Cap Cavalleria et de Punta Nati.

Phare de Favaritx

Le phare de Favàritx se trouve dans le parc naturel de S’Albufera des Grau, connu pour son paysage lunaire : un environnement époustouflant et accidenté de roches noires et de vagues déferlantes.

Construit en 1922, c’est le troisième phares minorquins qui protègent la côte nord minorquine. Réputée pour ses vents violents et son atmosphère mystique elle offre des scènes dramatiques qui raviront tous ceux qui sont attirés par la beauté sauvage et indomptée de la nature.

Phare de Favaritx - phares des Baléares minorquins
Phare de Favaritx

Phare de Cavalleria

L’histoire a répertorié 700 récits de naufrages dans la zone du phare de la Cavalleria entre le XIVe et le XIXe siècle. C’est dire que le phare de la Cavalleria était attendu.

A 94 mètres au dessus du niveau de la mer, c’est le dernier phare des Baléares à fonctionner avec un système de vapeur d’huile sous pression. En 1988, c’est une lampe électrique qui s’allume depuis 1988. Depuis 2020, il commence à s’équiper pour fonctionner à l’énergie solaire.

Phare de Cap Cavalleria à Minorque
Phare de Cap Cavalleria

Phare de la Isla del Aire

C’est le plus ancien phare de Minorque et pourtant il n’est à proprement parlé sur ses terres. Le phare de l’Illa de l’Aire, célèbre pour abriter un lézard noir, a été construit en 1850 sur l’îlot qui faitface à la plage de Punta Prima. Avec ses 35 mètres de haut il est doté d’un escalier en colimaçon composé de 175 marches.

Bien qu’il ne soit accessible que par bateau, le phare est malgré tout spectaculaire depuis la côte.

Phare de la Isla del Aire
Phare de la Isla del Aire

Phare de Punta Nati

C’est le phare le plus récent de Minorque. Situé à l’extrémité nord de la ville de Ciutadella, sa construction a pour origine un évènement traumatisant produit : le naufrage du navire General Chanzyen. 157 personnes décèdent dans cette tragique nuit du 10 février 1910.

Suite à cela, le gouvernement français fait pression pour la construction du phare de Punta Nati, voie de guidage pour les navires traversant la Méditerranée du nord au sud.

Phare de Punta Nati
Phare de Punta Nati

Phare de Cap d’Artrux

À l’extrême sud-ouest de l’île se trouve le phare d’Artrutx. Construit en 1858, le phare de Cap Artux est le deuxième plus haut phare de Minorque avec ses 34 mètres de haut.

A proximité de deux stations touristiques, Cala’n Bosch et Son Xoriguer, le paysage qui l’entoure est vaut la peine d’être découvert. Et cerise sur le gâteau, il possède un restaurant avec terrasse, idéal pour un repas spectaculaire au coucher du soleil.

Phare de Cap d'Artrux - un des phares des Baléares rayés
Phare de Cap d’Artrux

Phare de Sa Farola

Enfin, le phare de Sa Farola occupe le cadre le plus urbain des six phares minorquins. Siuté à l’entrée du vieux port de Ciutadella sur le Paseo Marítimo, il est à seulement 1 km du centre de ville. Profitez de votre visite pour y faire un tour et admirer la vue des falaises.

Phare de Sa Farola une des phares des Baléares minorquins
Phare de Sa Farola

Vous aimerez aussi :

moulin de MajorqueLes moulins majorquins

Les marchés majorquins à ne pas manquer

L’apéritif aux Baléares

Louis Salvator de Hasbourg Louis Salvator de Hasbourg : le chroniqueur des Baléares

Un commentaire

Commentaires fermés.