La cathédrale de Palma et le 8 de luz

8 de la cathédrale de Palma

Deux fois par an, le 2 février et le 11 novembre, la cathédrale de Palma offre à huit clos un spectacle de lumière unique. Sur le mur intérieur de la façade principale, le soleil projette les couleurs de la rosace principale, formant un 8 incandescent et multicolore.

La cathédrale de lumière de Majorque

Connue dans l’archipel des Baléares sous le nom de la Seu, la cathédrale de Majorque est vieille de 800 ans. Edifiée par les rois d’Aragon, elle envoie à l’époque un signe fort de la reconquête chrétienne sur les Maures.

La cathédrale de Palma en quelques mots

Achevée en 1601, la cathédrale de Palma est construite sur ordre de Jaume Ier en 1230, à la place de l’ancienne mosquée. Naturellement, il dédie l’église à la Vierge, protectrice des marins.

En 1851, un tremblement de terre provoque la chute d’une des tourelles et en oblige la reconstruction. Les architectes de l’époque en profitent pour ouvrir alors une partie de la façade afin d’y placer une rosace un peu plus petite que celle ornant l’entrée principale. Au fil des siècles, la cathédrale est restaurée à plusieurs reprises, et notamment durant l’épiscopat de Mgr Pere Joan Campins au XXe siècle. L’évêque fait appel à Antoni Gaudí qui sera en charge du chantier de 1904 à 1914. A cette occasion Gaudí :

  • déplace le chœur, qui se trouvait jusqu’alors entre la deuxième et la troisième travée de la nef ;
  • supprime le retable principal ;
  • fait du maître-autel un baldaquin :
  • incorpore l’évêché au presbytère ;
  • éclaire l’espace avec des vitres, de la lumière artificielle et des candélabres ;
  • fabrique du mobilier liturgique.

Plus récemment, le peintre Miquel Barceló y a réalisé une peinture murale à spectaculaire, l’intérieur de la chapelle du Saint-Sacrement.

Fresque de Miquel Barcelo à découvrir dans la chapelle du Saint Sacrement de la cathédrale de Palma
Fresque de Miquel Barcelo

La cathédrale possède un plan basilical avec 3 nefs fermées par un chevet formé par 3 absides. La nef centrale mesure 43,30 mètres de haut sur 19,30 mètres de large et les deux nefs latérales 29 mètres de haut sur 10 mètres de large.

L’intérieur offre une grande sensation d’espace et de légèreté structurelle, accentuée par les caractéristiques des piliers octogonaux qui séparent les nefs, construits avec du grès provenant des carrières majorquines de Santanyí et de Galdent (Llucmajor).

Les 7 rosaces et les 83 grandes fenêtres qui caractérisaient à l’origine l’intérieur de La Seu ont donné à la cathédrale le nom de “cathédrale de la lumière”.

Cathédrale de Majorque
La cathédrale de Palma dite la Seu

Le chiffre 8 dans la tradition chrétienne

Le chiffre 8 est chargé de symboles dans la tradition chrétienne. Il symbolise l’avènement de la justice divine, une ère nouvelle où les justes accèdent après le jugement de Dieu.

En plus de symboliser la justice, le 8 se réfère à la vie nouvelle, qu’il s’agisse de la résurrection finale ou de la résurrection anticipée qu’est le baptême. C’est d’ailleurs pour cette raison que les fonds baptismaux ont une forme octogonale.

Hasard ou pas, rappelez-vous, les 14 colonnes de la cathédrale de Majorque sont elles aussi octogonales.

Le 8 de luz des rosaces de la Seu

Ce que les Majorquins ont baptisé “el espactacula del ocho” (le spectacle du huit) désigne les quelques minutes où le reflet de la grande rosace rencontre la rosace qui lui fait face, dessinant un 8 lumineux et bariolé.

Le spectacle du 8, un rendez-vous à ne pas manquer à la cathédrale de Palma

Chaque 2 février et 11 novembre, la lumière projette un huit multicolore sur le mur principal de l’église.

Que se passe-t-il ? La lumière du soleil traverse la rosace majeure de la cathédrale et projette son reflet sur le mur opposé, juste en dessous de la rosace de la façade, dessinant un huit parfait.

La course du reflet de la rosace majeure
El 8 de luz

SAviez-vous que la rosace principale de la cathédrale de Majorque est la plus grande rosace gothique du monde ? Eh bien oui ! Avec un diamètre de plus de 11 mètres, on la surnomme “l’œil du gothique”. La lumière passe à travers ses 1 116 pièces colorées, créant une atmosphère onirique.

Vous pouvez contempler tout le mouvement du reflet de la grande rosace à l’intérieur de la cathédrale à partir de 7h30, heure d’ouverture exceptionnelle de la cathédrale. L’entrée est gratuite.

Le 8 de lumière, coïncidence ou prouesse architecturale ?

Croyez-le ou non, l’alignement de la rosace de la façade avec le reflet de la grande n’est que pure coïncidence ! En effet, jusqu’au milieu du XIXe siècle rappelez-vous cette rosace n’existait pas. Il a fallu attendre cinq siècles et le tremblement de terre du 15 mai 1851 pour qu’elle vienne arborer la façade.

A-t-on placé cette rosace avec l’intention de tirer parti de ce jeu de lumière ? L’Histoire ne le dit pas. Ce qui est sûr, c’est que ce spectacle n’est connu et célébré que depuis quelques années.

Les habitants se retrouvent pour observer le phénomène le jour de la Chandeleur et de la Saint Martin. D’ailleurs ces dates du 2 février et du 11 novembre intriguent. En effet, même s’il est possible d’observer le phénomène les jours voisins, le jeu des dates dupliquées, 2 / 2 et 11 / 11, n’est pas une attraction touristique. Cette constatation donne une dimension bien curieuse à cet évènement…

Vue traversante de la cathédrale de Palma illustrant le spectacle de 8
Le spectacle du 8

Cet incroyable phénomène n’est pas le seul qu’offre la cathédrale de Majorque. Pendant 20 jours, lors du solstice d’hiver, le soleil se lève à travers les deux rosaces principales de la cathédrale, créant une sorte de kaléidoscope. Un spectacle à découvrir depuis le musée Es Baluard, où cet effet a été observé pour la première fois il y a une dizaine d’années.

Vous aimerez aussi :

Gaudi et Majorque Gaudi et les modernistes à Majorque

beignets majorquins Spécialité majorquine : les beignets majorquins

magasin de déco 10 magasins de déco à Palma

sandales bohèmes Sandales bohèmes d’Ibiza : les “espardenyes”